Abonnez-vous au flux RSS Compte twitter Champsaurin Compte Facebook JFR Compte LinkedIn JFR Compte Viadeo JFR

Arrêt du blog

Bonjour à tous.

Comme vous avez pu le remarquer, je n’ai pas été très actif dans les derniers mois. J’ai donc décidé de mettre fin à mes publications sur ce blog.

Vous pouvez toujours continuer à me suivre via les moyens suivants :

Bonne continuation à tous !

Les ecogites dans les alpes, un logement ecologique

Qu’est ce qu’un écogîte ?

Un écogîte est l’équivalent écologique d’un gite rural. Ce label proposé par gîte de France permet de justifier d’une haute qualité environnementale de l’hébergement proposé. Les normes à respecter pour obtenir ce label se divisent en six thématiques :

  • La maîtrise de l’énergie à travers des économies (chauffage, eau chaude, cuisson…) mais aussi avec l’utilisation d’énergies renouvelables.
  • Une bonne intégration de l’hébergement dans son environnement
  • L’utilisation de matériaux locaux et sains dans la réalisation de l’hébergement
  • La maîtrise de la consommation d’eau
  • La gestion des déchets
  • L’engagement d’information et de sensibilisation des personnes hébergées.

Lire l’article en entier >>>

La faune et la flore du parc national des écrins

Une faune très diversifiée

Aigle royal parc des ecrins

De nombreuses espèces trouvent refuge dans le parc national des écrins. En effet, de part la diversité des conditions, on trouve de tout dans le parc national depuis les espèces méridionales jusqu’au espèces anciennes datant de la dernière glaciation. Au final, ce n’est pas moins de 350 espèces de vertébrés qui sont dénombrées dans les écrins !

On ne peut pas parler de la faune sans évoquer les quelques animaux mythiques du parc : les chamois, qui sont désormais près de 15 000, les bouquetins, réintroduit dans le parc et formant une colonie de 600 membres aujourd’hui, les marmottes ou encore les aigles royaux emblèmes du parc qui sont recensés régulièrement.

Lire l’article en entier >>>

Parc national, la reglementation en vigueur

Pourquoi une règlementation dans un parc national ?

Un parc national est un espace de préservation de l’environnement, tout est pensé pour aller vers cet objectif. Le but étant de réduire l’empreinte de chacun des visiteurs sur le territoire. Les règles sont souvent des règles de bon sens que chacun devrait connaître. Les gardes du parc veillent au respect de ses consignes mais le but n’est pas de faire la police mais plutôt de responsabiliser chacun face à ces environnements préservés.

Les règles de préservation de l’environnement au sein d’un parc national font donc de ces espaces des territoires privilégiés dans le développement de l’écotourisme.

Quel est la réglementation ? Exemple du parc national des écrins

Dans le parc national des écrins la règlementation est la suivante :

Reglementation parc national des ecrins

Lire l’article en entier >>>

Parc national des Ecrins : presentation et mission

Histoire et présentation du parc national des Écrins

Tout a commencé en 1913 avec la création du parc national de la Bérarde. Mais il faut attendre 1973 et une volonté commune des alpinistes, des associations naturalistes et du Club Alpin Français 1973 pour voir la véritable création du parc national des Écrins.

Le parc national des Écrins est le cinquième parc national qui a vu le jour ; la France en compte désormais neuf avec avec la Vanoise, Port-Cros, les Pyrénées, les Cévennes, le Mercantour, la Guadeloupe, la Réunion et la Guyane.

Lire l’article en entier >>>

Ce que tout voyageur devrait savoir sur l’ecotourisme (10 axes de chouette nature)

Les 10 axes d’engagement de chouette nature

Logo chouette natureChouette nature est  un label de tourisme durable en France, ce label est reconnu et certifié ISO 14001. Cette certification garantit aux touristes une gestion de leur lieu de vacances en accord avec l’environnement.

Le comité de pilotage de Chouette Nature a mis en place un référentiel de 100 critères pour la mise en place du label Chouette nature. Ces 100 critères sont réunis autour de 10 axes d’engagement qui résument bien le concept d’écotourisme et même plus généralement du tourisme durable.

Les 10 axes d’engagement de Chouette Nature, que tout voyageur devrait connaître, sont les suivants :

  • La gestion des déchets et la sensibilisation au tri sélectif,
  • Les économies d’énergie et l’utilisation d’énergies renouvelables,
  • La gestion de l’eau et réduction de la consommation, Lire l’article en entier >>>

La contemplation de la nature

Qu’est ce que la contemplation ?

La contemplation est une notion trop souvent associé au spirituel alors qu’il n’est pas nécessaire de lier ces deux concept. La contemplation est en fait l’action de contempler, d’observer attentivement quelque chose. Cette action est très présente dans le domaine artistique (« Trois opérations : Voir, opération de l’oeil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art. Emile Bernard, Propos sur l’art ») mais elle trouve aussi toute sa place dans le domaine de l’écotourisme.

La contemplation de la nature

En effet, l’écotourisme est un tourisme proche de la nature, un tourisme fait de respect de l’autre et de respect de la nature. L’observation de la faune et de la flore prend une part importante dans ce type de tourisme. Quoi de plus naturel alors que de mettre la démarche de contemplation au cœur de la démarche d’écotourisme. Avec la contemplation, l’individu ne s’impose pas à son environnement, il l’appréhende, le comprends… En suivant cette démarche chacun s’intègre dans son environnement pour mieux en profiter. L’un des enjeux du tourisme est donc de développer son côté contemplatif par des activités de pleine nature et par des infrastructure invitant à cette démarche (belvédère, table d’orientation…).

Lire l’article en entier >>>

10 conseils pour un tourisme plus responsable ou extrait de la charte du voyageur eco-responsable

Quelques conseils pour un tourisme plus responsable

Le tourisme responsable c’est mieux, mais comment devenir un touriste plus responsable ? Comment respecter les règles de l’écotourisme ? Les principes d’un tourisme plus respectueux nous semble parfois contraignant et difficile d’accès mais souvent cela passe par des choses simples et des petites prises de conscience. Voilà quelques conseils de bases pour un tourisme plus responsable :

Respect de l'environnement

  • S’informer :

avant de partir en voyage, il convient de bien s’informer sur notre lieu de destination, attention cependant à ne pas tomber dans la désinformation de certains médias concernant une destination donnée.

Lire l’article en entier >>>

Forum national du tourisme responsable

La première édition du forum du tourisme responsable

Les 11, 12 et 13 Juin aura lieu à Chambéry le premier forum du tourisme responsable. Ce forum qui est porté par Jean-Pierre Lamic président de voyageurs et voyagistes eco-responsables sera l’occasion de faire un bilan de l’écotourisme et d’évoquer l’avenir de ce type de tourisme. Cet évènement répond à un vrai besoin d’informations pour les Français. En effet, selon une étude TNS Sofres de Mai 2009, 90% des français souhaitent être mieux informés sur le tourisme responsable. Ces trois jours seront une occasion idéale de satisfaire nos besoins d’informations.

Lire l’article en entier >>>

Le salon savoirs et saveurs de montagne par Slow Food coolporteur

Slow food ou la bataille contre la standardisation des goûts

Slow food logoPour comprendre le but du salon savoirs et saveurs de montagne, il faut se plonger dans l’univers de Slow Food. Il s’agit d’un mouvement créé en Italie en 1986 par Carlo Petrini en opposition au fast food. Ce mouvement a pour but principal de préserver et de valoriser la cuisine régionale. Au jour d’aujourd’hui slow food compte près de 80 000 membres dans près de 50 pays différents.

Slow food poursuit donc plusieurs objectifs :

  • S’opposer à la culture du fast food qui standardisent les goûts
  • Promouvoir la biodiversité alimentaire 
  • Militer pour une alimentation locale
  • Promouvoir une philosophie de plaisir
  • Encourager le tourisme attentif et respectueux de l’environnement
  • Réaliser des programmes d’éducation du goût pour les adultes et les enfants
  • Militer pour la sauvegarde des traditions culinaires
  • Aider les producteurs-artisans

Lire l’article en entier >>>